AAH : Une perte mensuelle de 500 euros pour des milliers de personnes handicapées

AAH : Une perte mensuelle de 500 euros pour des milliers de personnes handicapées

En janvier dernier, le Premier ministre Gabriel Attal a annoncé la suppression de l’Allocation de solidarité spécifique (ASS), une aide financière destinée aux chômeurs en fin de droits. Désormais, ces derniers percevront le Revenu de solidarité active (RSA). Cette décision impacte directement les bénéficiaires de l’Allocation adultes handicapés (AAH) qui pouvaient auparavant cumuler cette allocation avec l’ASS.

Depuis 2017, le droit au cumul entre AAH et ASS n’est plus accordé pour les nouveaux demandeurs. Seuls ceux qui recevaient déjà ces deux aides avant fin 2016 peuvent continuer à en bénéficier jusqu’à fin 2026. Passée cette date, l’ASS sera définitivement supprimée.

Selon des données récentes, plus de 21 000 personnes sont concernées par ce changement. La question se pose alors : que deviendront-elles sans la possibilité de cumuler AAH et RSA ? Axelle Rousseau du collectif Handicaps s’inquiète d’une perte significative de revenus pour ces individus, estimant qu’ils perdront plus de 500 euros par mois.

Le collectif interpelle Fadila Khattabi, ministre des Personnes handicapées, afin d’obtenir des éclaircissements sur leur sort. Pour l’instant, aucune réponse concrète n’a été fournie par le gouvernement ou le ministère concerné.

Cette situation laisse donc un grand nombre de personnes dans l’incertitude quant à leur futur financier. Une solution envisageable serait de maintenir l’ASS jusqu’à sa disparition naturelle prévue fin 2026. En attendant, les associations représentatives restent mobilisées pour défendre les droits des personnes handicapées affectées par cette mesure.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer